Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pôle emploi’

Soit:

  • 253 jours
  • ou 3036 heures
  • ou 182160 minutes

écoulé(e)s depuis les premières écritures de notre projet. C’est ENFIN parti !!!

Chiche & Pois est déposé. Beaucoup de travail nous attend.

Publicités

Read Full Post »

TIC TAC TIC TAC ….

Depuis le dernier billet d’humeur, les choses ont bien avancées:

1) Financement accordé (Merci SuperBanquier)

2) Partenariat effectué

3) Dépôt de capital souscrit

4) Annonces légales en parution

5) Premiers contacts clients en cours

5) CFE: « la semaine prochaine » 🙂

Et oui on arrive au bout des tracas administratifs et on s’en réjouit. A l’annonce de ces petites réalisations, nous avons constaté des changements autour de nous. Ne vous inquiétez pas: rien de grave!

Simplement, nous avons fait l’objet d’une rafale de questions ou remarques. « Normal » me direz-vous. Bien au contraire, répondre aux questions permet aussi de se recentrer et de finaliser l’approche que l’on souhaite avoir. Mais nous avons eu du « LEVEL ».

Alors nous vous proposons « LE TOP 5 (des exclamations) à éviter » de prononcer auprès de tout créateur d’entreprise. Bien entendu, il faut adapter en fonction du projet du créateur mais l’esprit est là.

Number ONE

« T’es malade, tu ferais pas mieux de chercher un VRAI boulot??? »

(« Non, non j’aime bien l’esprit Mickael Vendetta« )

Number TWO

« Tu comptes en vivre??? »

(« Non, non j’aime bien vivre du bénévolat« )

Number THREE

« T’as de la chance de travailler chez toi »

(« Tu viens m’aider à faire la vaisselle et la lessive entre deux rendez-vous clients??« )

Number Four

« Pour une nana t’es séverement bu..née »

(euh, là j’ai pas répondu j’ai préféré ne pas le faire)

Number Five et non des moindres

« Et quand est ce que tu nous livres TES pizzas?? »

(« euh t’as bien compris ce que je faisais???« )

En conclusion

Le meilleur remède pour tous les problèmes, c’est la patience. (Plaute)

Read Full Post »

La 4ème édition du Salon de l’Emploi Responsable se déroulera cette année les 9 et 10 décembre 2009 à l’Espace Champerret de Paris.

Associations, mutuelles, coopératives et entreprises solidaires seront présentes pour faire découvrir aux visiteurs leurs métiers et les opportunités d’emplois de l’économie sociale et solidaire.

le salon de l’emploi responsable c’est:

  • Un salon pour accéder à plusieurs milliers d’offres d’emplois proposées par les associations, les mutuelles, les coopératives et les entreprises solidaires.
  • Plus de 100 exposants sur le salon dont la MAIF, le Crédit Coopératif, le Groupe Chèque Déjeuner, la Fondation Armée du Salut, la Fédération Léo Lagrange, le Groupe SOS, Ashoka, le Tour de France Humanitaire…
  • Un salon pour rencontrer entrepreneurs sociaux et porteurs de projets innovants et trouver des conseils pour monter son propre projet.

Source

Site Officiel du Salon de l’Emploi Responsable

Read Full Post »

avatar blogLundi dernier

Driiiiiing, driiiiing

« Oui allô? »
« Bonjour Mademoiselle, Pôle Emploi nous voulions savoir si vous comptiez vous présenter à l’entretien prévu le XXXX? »

« Bien entendu, mais je n’ai pas très bien compris la manière dont ça allait se dérouler »

« Oh bah c’est simple, c’est une réunion d’information avec plusieurs personnes, amenez un Cv et on vous expliquera tout »

« Plusieurs personnes? avec un seul conseiller? mais pourquoi un cv? »

« Ah oui et il nous faut d’autres documents aussi… »

« Oui, oui mais ça se passera comment? »

« On vous expliquera tout une fois là-bas, soyez à l’heure… »

tûûûût tûûûût

** air dubitatif **

Je passe donc une semaine à collecter « les autres documents » et à me demander si j’aurais le temps de « capter » l’attention d’un conseiller afin de lui parler du projet.

Le Jour J

Accueil Pôle Emploi

« Bonjour, j’ai ren… »

« Oui votre convocation… patientez là… » (téléphone: « Henri c’est pour toi à l’accueil »)

Un homme s’approche de moi, me serre la main sans me regarder et me demande de le suivre… Nous arrivons dans un « box » et il me demande de m’asseoir.

Je pose mon énorme sac – les autres documents sont lourds… Et là je regarde autour de moi… et je me sens seule. Seule avec ma solitude.

« Euh excusez moi ça ne devait pas être une réunion collective?? »

« Comment ça? »

« Bah on m’a parlé de réunion collective… »

« Ah non (petit rire), je suis votre conseiller je suis là pour vous informer que vous êtes en convention de reclassement personnalisé… »

« Oui ça je le sais déjà mais je devais rencontrer (collectivement) un conseiller qui pourrait m’aider dans mon projet »

« Et bien c’est moi… » (tadaaaaaaaaaaaa)

« Ah alooooors voila j’aimerais… (long monologue d’explication) »

Mon interlocuteur semble un peu perdu et je lui demande s’il y a un problème…

« Non, non aucun mais vous êtes juste en convention de reclassement personnalisé »

« Oui ça on est d’accord mais comment puis-je en étant demandeur d’emploi bénéficier d’une procédure qui me permette de mettre en place mon projet »

« Euuuh et bien y’a des aides, pleins… mais la convention de reclassement euh… »

« Bien en gros vous ne savez pas quelle information me donner… »

« Non, ce n’est pas ça, je suis là pour vous informer que dans le cadre de la convention de reclassement personnalisé nous allons vous envoyer vers un partenaire privé qui vous aidera dans votre projet… Alors le partenaire est XXX »

« D’accord, vous m’informez de cela mais comment savez vous que le partenaire répondra à mes attentes? Vous ne connaissiez pas mon projet avant que je vous en fasse part… »

(SILENCE DE MORT et COMBAT DE REGARDS)

« Euh c’est quoi votre projet déjà? »

et là j’ai abandonné…

45 minutes de trajet aller et 45 minutes de trajet retour pour 20 minutes d’entretien.

Cette réunion ne m’a servi qu’à faire imprimer un document que je ne pouvais pas obtenir de chez moi. 45 minutes Aller, 45 minutes retour dans une matinée, et 20 minutes de perdu c’est autant de temps que je n’ai pas passé à me concentrer sur Chiche & Pois.

En racontant l’événement, autour de moi, je me suis rendue compte d’une chose: j’ai la chance d’avoir un projet de reconversion.

Mais pour celles et ceux qui n’ont aucune autre formation, aucune autre voie qui s’offre à eux…

Je suis ressortie avec l’impression que tout le monde pataugeait. Que l’on se fourrait la tête dans le sable en attendant que la crise passe et que l’emploi redécolle. Cependant, combien de personnes restent sur le carreau, combien de personnes nourrissent de faux espoirs durant ces rendez-vous. On promet un accompagnement personnalisé, des bilans de compétences, du soutien psychologique etc. A aucun moment, le conseiller ne m’en a fait part. J’ai eu droit au bon discours institutionnel et de revérifier si mon adresse mail et mon numéro de téléphone étaient bien les bons.

J’ai donc fait comme tout le monde, je me suis déplacée au rendez vous (donc je ne serais pas radier des listes OUUUUF) et j’ai un autre rendez-vous (que je ne dois pas louper sous peine d’être radiée des listes – ARRRRRRF).

En saluant le conseiller avant mon départ, il m’a demandé si j’avais quelque chose à ajouter:

« J’espère ne plus jamais vous revoir »  ** Grand sourire **

Read Full Post »